A la Une des NLA

Dernier ajout : 16 mai 2017.


17 jui. 2015

NLA 1 - Editorial

Qui s’intéresse au livre ancien, en France, au­jourd’hui ? Des savants, des libraires, des bibliophiles, et des bibliothécaires, naturellement, dans la mesure où des taches plus urgentes leur en laissent la possibilité. Il nous a semblé utile de mettre en contact ces différents publics qui s’ignorent trop souvent. Si les recherches parvenues à maturation sont publiées dans des revues ou des collections a large diffusion, combien de travaux intéressants, voire fondamentaux, ne sont connus que d’un (...)

lire la suite de l'article
 

27 jui. 2015

NLA 117 - Alchimie d’une conversion

Par Martine Lefèvre, Bibliothèque de l’Arsenal
Dans un essai récent, le romancier Nicholson Baker décrit avec un étonnement scandalisé la cérémonie organisée en 1985 dans une bibliothèque américaine lors de la mise en ligne du catalogue rétroconverti. Après les discours officiels, l’un des tiroirs du fichier fut solennellement jeté à la corbeille sous les applaudissements de l’assemblée, tandis que les autres fiches, attachées à des centaines de ballons rouges et bleus, s’envolaient et virevoltaient (...)

lire la suite de l'article
 

8 jui. 2015

NLA 118 - Editorial

Ce numéro 118 des NLA est le premier à porter le millésime 2007. Il ne peut donc s’ouvrir qu’avec tristesse : tous ceux qui aiment et qui étudient le livre ancien ont perdu leur champion, Henri-Jean Martin, qui s’est éteint le 13 janvier 2007 à l’âge de 83 ans. Il s’apprêtait à saluer à sa manière le cinquantenaire de la publication de l’Apparition du livre, en publiant un nouvel ouvrage. Les différentes célébrations qui ont déjà eu lieu et celles qui sont annoncées sont unanimes à rappeler le rôle de tout (...)

lire la suite de l'article
 

1er jui. 1977

NLA 12 - Nos livres s’envolent

par André Jammes
"Tous les bons livres ont été volés au moins une fois". C’était l’un des axiomes favoris d’Ernest Philipp Goldschmidt, le plus savant libraire de notre siècle. Il prononçait cette phrase à la fin de sa vie, d’un ton désabusé, et son ironique sourire montrait combien la surprise des jeunes libraires auxquels il faisait ses révélations le distrayait. D’ailleurs, il ne vendait que des "bons livres" et parlait d’expérience. Il savait que les livres d’Alexandrie s’étaient retrouvés à Bagdad, (...)

lire la suite de l'article
 

8 jui. 2015

NLA 120 - Page imprimée ou page écran ?

par Michel Albaric,
Archiviste de la Province dominicaine de France
Une nouvelle querelle dans la République des Lettres. Elle rappelle la parabole des vieilles outres qui craquent dès qu’on leur verse du vin nouveau. Une autre querelle avait précédé : la plume et/ou le clavier ? Manuscrit ou tapuscrit ? Quel peut être l’apport des anciens ? Une première remarque, aussi banale que l’œuf de Christophe Colomb : l’écran n’est pas confortable pour le travail.
Le piège des mots qui façonnent parfois à (...)

lire la suite de l'article
 

8 jui. 2015

NLA 128 - La charte de la conservation en bibliothèque

par Gérard Cohen
En 2011, le ministère de la culture et de la communication et le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche ont pris l’initiative d’élaborer, au sein d’un groupe de travail de dix conservateurs et conservateurs généraux de bibliothèque, une charte de la conservation en bibliothèque. L’objectif était triple : énoncer les grands principes de la conservation dans les bibliothèques ; présenter des orientations d’avenir dans quelques secteurs en cours d’évolution tels que (...)

lire la suite de l'article
 

31 déc. 1977

NLA 14 - Ce vice impuni : la bibliophilie

par Raymond LebègueA cause du milieu familial (mon père helléniste, mon frère éditeur), à cause de l’hérédité (mon bisaïeul édita le Mémorial de Sainte-Hélène), j’ai eu de bonne heure la passion des livres. J’étais tout juste bachelier quand j’achetai pour quelques francs-or une édition ancienne des poésies de Malherbe, sous une reliure signée Bauzonnet. Ce livre, contenant un prolixe commentaire de Ménage, m’a beaucoup servi pour mon édition de Malherbe : un demi-siècle plus tard !Je regarde un livre imprimé ou (...)

lire la suite de l'article
 

8 jui. 2015

NLA 15 - Editorial

Par Alex Mallat"Personnage agaçant et sympathique à la fois" (tout de même...)"... souvent bien éloigné du prototype cher à Nodier".(A. Janmes - ce bulletin, Automne 76)
J’ignore ce prototype du bibliophile, étant venu au livre ancien un peu par atavisme paternel (à base de manuscrits ottomans, disparus pendant la guerre), beaucoup par attirance pour le livre en tant qu’objet, mais aussi pour faire contrepoids à ma vie professionnelle. Compte tenu de la complexité de chacun, le groupe des (...)

lire la suite de l'article
 

11 jui. 1978

NLA 16 - Sauvons les bilboquets !

par Jean-Claude GarretaL’appel lancé par H. J. Martin dans le n° 11 des Nouvelles ... mérite de trouver un écho auprès des bibliothécaires surtout dans nos villes de France.Le dépôt légal régional incite a suivre de près l’activité des petites imprimeries locales tirant sur leurs presses des affiches sportives, des programmes de fêtes et des prospectus touristiques plus souvent que de savants ouvrages. Il nous appartient non seulement de veiller au dépôt régulier de leurs travaux mais aussi de nous (...)

lire la suite de l'article
 

16 mai. 2017

NLA 17 - Bibliothèques au singulier

par Bruno Neveu
Je confesserai sans embarras, entre gens voués à "l’espace-bibliothèque", à "l’objet-livre" (ceci pour en remontrer à mon curé), que ma bibliothèque préférée, celle que je rêve de rencontrer une fois encore dans mes voyages littéraires, brille moins par la richesse exceptionnelle de ses collections, l’efficacité de ses services, l’agrément des bâtiments et du décor, que par le privilège qu’elle réserve au lecteur d’être seul, vraiment seul, sans même la présence trop proche d’un (...)

lire la suite de l'article
 

1er mar. 1979

NLA 19 - Vaches sacrées

par Dominique Coq
Imaginons. Imaginons qu’il existerait une contrée où les livres seraient adorés à l’égal des chats dans lfEgypte ancienne ou des vaches sacrées dans l’Inde brahmanique. Tout leur serait dû ; rien ne serait trop beau pour eux. On leur laisserait tout faire : on leur abandonnerait le trottoir en les croisant dans la rue ; les voitures s’arrêteraient en silence lorsqu’ils stationneraient, obstinés, au milieu des carrefours ; des hymnes seraient composés en leur honneur ; on consulterait (...)

lire la suite de l'article
 

6 aoû. 2015

NLA 2 - Editorial

par Pierre Petitmengin
La grève des postes a gêné la diffusion du premier numéro de ces nouvelles (et entraîné quelques reproductions pirates qui feront la joie des bibliographes futurs). Malgré cela, contributions et remarques ont afflué : c’est, semble-t-il, la preuve que ce bulletin répond vraiment à un besoin.
Deux questions ont semblé mériter une réponse publique. D’aoord, qui se cachait derrière l’éditorial anonyme ? Non pas un nouveau Nicolas Bourbaki, mais un groupe d’amis du livre ancien : (...)

lire la suite de l'article
 

1er jui. 1979

NLA 20 - The book collector

Nous recevons d’un correspondant anglais dont nous n’avons pas réussi à percer l’anonymat :
THE BOOK COLLECTORIl y a près de vingt ans, Cyril Connolly, l’enfant terrible de la littérature anglaise contemporaine, se livrait, dans le London Magazine, à une parodie malicieuse de son ami, Ian Fleming. Il 1’intitula "Bond lève le camp”"et y plaça James Bond au moment où, avant de replier son doigt sur la gâchette de son fidèle Beretta et de se livrer à tous ses autres rites préparatoires au sommeil, il posait (...)

lire la suite de l'article
 

1er avr. 1980

NLA 23 - Ad editores benevolentes

"Vous nous demandez de vous proposer des suggestions. Cela est facile et dangereux, le mieux étant toujours l’ennemi du bien. Toutefois j’aimerais recevoir, un jour, ce périodique dans une présentation plus solide (format plaquette, par exemple, avec une couverture) si vos crédits vous permettent cette innovation. En tout cas, ceci est secondaire". (G. Mombello, Torino).
"J’apprécie vivement le ton ou sérieux ou désinvolte. Je ne regrette qu’une chose, c’est que le "livre ancien" apparaisse (...)

lire la suite de l'article
 

1er avr. 1975

NLA 3 - Editorial

par Guy Parguez
Après tant de bombardements, d’inondations, de fabrications de boites à cigarettes ou caves â liqueurs, de ripailles, de rats et de champignons, c’est merveille qu’il en reste des livres anciens, mais en quel état ! et combien précaire ! Un grand quotidien du matin (en est-il de petits ?) alertait récemment l’opinion sur ce drame, en donnant pour exemple tel manuscrit inca ou maya inconsultable car devenu illisible. L’air du temps est celui de la pollution, et la pollution tue. "Etiam (...)

lire la suite de l'article
 

1er sep. 1975

NLA 5 - Le vieux livre est vivant

par André Jammes
La majorité des lecteurs de ce bulletin, bibliographes et historiens, adoptent vis-à-vis du livre une attitude objective, qui contraste avec la subjectivité du bibliophile. Personnage agaçant et sympathique à la fois, que l’on croit connaître, et qui souvent, par son âge, son dynamisme et son imagination, est bien éloigné du prototype cher à Nodier. Les intuitions des bibliophiles ont un aspect divinatoire qu’il faut prendre en considération et la forme de leurs collections est un (...)

lire la suite de l'article
 

9 déc. 2015

NLA 54 - Plaidoyer pour une bibliographie profane

par Jean-François Gilmont Dans un monde désacralisé, où toutes les valeurs traditionnelles sont tournées en dérision, la Descriptive Bibliography (ou encore Bibliographie matérielle) reste une valeur sûre, qui dispose de gardiens jaloux de l’orthodoxie. Ces pontifes ont une lourde mission car le travail ne leur manque pas. Depuis quelques années, le virus bibliographique a gagné le continent. Coup sur coup, il a investi deux domaines des lettres françaises du XVIe siècle. Naguère ce fut la Bible, (...)

lire la suite de l'article
 

1er avr. 1988

NLA 54 - Plaidoyer pour une bibliographie profane

Plaidoyer pour une bibliographie profane
par Jean-François Gilmont Dans un monde désacralisé, où toutes les valeurs traditionnelles sont tournées en dérision, la Descriptive Bibliography (ou encore Bibliographie matérielle) reste une valeur sûre, qui dispose de gardiens jaloux de l’orthodoxie. Ces pontifes ont une lourde mission car le travail ne leur manque pas. Depuis quelques années, le virus bibliographique a gagné le continent. Coup sur coup, il a investi deux domaines des lettres françaises (...)

lire la suite de l'article
 

16 avr. 1998

NLA 94 - Ivoires afro-portugais et livres d’heures imprimés à Paris

par Ezio Bassani
L’influence - réelle ou supposée, directe ou indirecte - de l’art nègre sur les arts figuratifs occidentaux du XXe siècle n’est plus à démontrer. L’appropriation de motifs décoratifs européens par des artistes d’Afrique Noire entre la fin du XVe et le milieu du XVIe siècle est en revanche un chapitre beaucoup moins bien connu des relations entre l’Afrique et l’Europe.
La rencontre des deux mondes est concrétisée par un ensemble d’objets sculptés en ivoire- salières, pixydes, (...)

lire la suite de l'article
 

11 jui. 2015

« Libraries at risk » (Bibliothèques en danger)

« Libraries at risk » (Bibliothèques en danger)
par David MCKITTERICK
Quand nous parlons de bibliothèques en danger, nous pensons à plusieurs choses,mais à deux en particulier. L’une et l’autre concernent leur santé économique. La première résulte d’une crise économique (bien plus ancienne que l’actuelle crise dont nosmédias sont remplis). La seconde, curieusement résulte d’un boom de la consommation.
Commençons par la crise. Elle n’est que trop évidente. En Italie, les bibliothèques nationales sont (...)

lire la suite de l'article
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.