1er sep. 1975

NLA 5 - 94ème Congrès annuel de l’A.L.A.

San Francisco, Calif., 29 juin - 5 juillet 1975 (d’après Library of Congress Information bull.).
L’A.C.R.L. (Association of College and Research Libraries) comporte une section consacrée aux livres rares et aux manuscrits, qui a tenu son congrès annuel sur le thème suivant : "Le livre anglais au XVIIIème siècle envisagé du point de vue du bibliothécaire, du libraire, du bibliographe et de l’amateur de livres.
De nombreuses communications y ont été présentées :
- Hendrik Edelman, William B. Todd (Texas Univ.) constatèrent le faible nombre de travaux universitaires portant sur le livre et firent le point sur l’énorme travail de bibliographie qui restait à accomplir pour le XVIIIème siècle.
- John W. Jolliffe (Bodleian Library, Oxford) parla des multiples problèmes que pose la préparation d’un S.T.C. consacré au XVIIIème siècle. Une certitude cependant : l’absolue nécessité de recourir à l’ordinateur : cet ouvrage serait 8 à 30 fois plus important que le Pollard-Redgrave qui contient déjà plus de 26 000 notices ; il annonce que deux sociétés : Bowker Publishing et University Microfilms, ont l’intention de publier le S.T.C. des livres imprimés en Angleterre entre 1701 et 1800. J. W. Jolliffe fait partie du Comité chargé de ce projet.
- W.J. Cameron (Western Ontario Univ., directeur du Hand Printed Book Project, H.P.B.) souligna la nécessité de notices plus précises et exactes que celles du National Union Catalog. La méthode du H.P.B. permet une discrimination meilleure des éditions et pourrait donc s’appliquer à la préparation du S.T.C. XVIIIème siècle.
- Thomas Tanselle (Wisconsin Univ.) parla des problèmes de la bibliographie descriptive. Le grand nombre de sources concernant le XVIIIème siècle, la difficulté de distinguer les différentes éditions, la présence de nombreux cartons ne doivent pas effrayer le bibliographe. T. Tanselle décrivit les plus importantes des bibliographies consacrées à ce siècle et redéfinit le rôle de la bibliographie .
- Donald Eddy (Cornell Univ.) souligna les progrès de la bibliographie du XVIIIème siècle : utilisation de l’Hinman Collator, projets de S.T.C. L’énormité du travail exigerait que l’on adopte les éléments de base de l’A.A.C.R. en adaptant ces informations au format M.A.R.C. et en les introduisant dans des banques de données de l’O.C.L.C.
- Patricia Hernlund (Wayne State Univ.) exposa les problèmes de l’édition des livres de comptes de William Strahan, directeur de la plus importante imprimerie de Londres au XVIIIème siècle et l’un des maîtres en cet art.
- Donald Frédéric Bond (Modem Philology) fit part de son expérience d’éditeur de périodiques (periodical essay) du XVIIIème siècle.
- Robert J. Barry Jr (propriétaire d’une librairie spécialisée dans les livres anciens) parla de la valeur marchande des livres du XVIIIème siècle. Pour lui, la publication éventuelle d’un S.T.C. stimulera les cours. Déjà la publication en 1975 de l’ouvrage de David Foxon English Verse 1701-1750 rendra service aux acheteurs en leur indiquant les livres les plus rares. R.J. Barry commenta également les prix atteints par les livres du XVIIIème siècle au cours de la vente Stockhausen (novembre 1974).
- William B. Barlow Jr, collectionneur des livres de l’imprimeur anglais du XVIIIème siècle, John Baskerville, décrivit sa collection, les moyens adoptés pour l’agrandir. Il utilise l’Hinman Collator pour étudier les différences d’exemplaires .
- Alexandra Mason (Spencer Library, Kansas Univ.) évoqua la collection d’ouvrages du XVIIIènïe siècle conservés à Kansas Univ., et les difficultés que pose leur catalogage. Elle souhaita que ces livres attirent de plus en plus les étudiants qui ne savent plus les langues étrangères.
- A l’issue du congrès, W. Matheson fut élu vice-président, Frédérick N. Nash, secrétaire.
- Herman W. Liebert clôtura la séance en proposant pour le S.T.C., en accord avec D. Eddy, des notices courtes et l’utilisation des banques de données de l’O.C.L.C.
Prochaine réunion à Ann Arbor, Mich. - 15 juillet 1976.

 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.