9 déc. 2015

NLA 54-Philadelphie, The Rosenbach Museum and Library (12 février - 29 mai 1988). New York, The Pierpont Morgan Library (21 juin - 21 août 1988)

 
Entre la fondation de la Rosenbach Company, en 1903, et la mort des frères Rosenbach, au début des années 1950, les bibliothèques américaines se sont considérablement enrichies en livres anciens achetés en Europe par les grands libraires. Si la presse de l’entre-deux guerres s’est fait l’écho des exploits d’A.S.W. Rosenbach dans les ventes publiques, ses acquisitions les plus importantes ont eu lieu de gré à gré, auprès d’amateurs qu’attirait sa réputation d’acheteur fabuleux. Au cours de sa carrière, le Dr Rosenbach acheta plus de soixante-dix bibliothèques privées de cette manière, dont celles de Roederer, Schuhmann, Westminster, Jones, White, Aldenham, Shirley, Caledon etc. Trois des plus importantes collections acquises par lui en Angleterre, la Robert S. Holford Collection, la Phillips Collection et la York Minster Collection, ont été reconstituées pour cette exposition par Leslie A. Morris, un des conservateurs de la bibliothèque Rosenbach, grâce aux archives de la Company. De plus, Ms Morris a réussi à suivre l’histoire des exemplaires après leur achat par le Dr Rosenbach, éclairant ainsi une partie essentielle de l’histoire des collections américaines (surtout Rosenwald, Donehy, Huntington) et même européennes (Bodmer). Le rôle des grands libraires est trop rarement étudié avec cette rigueur pour qu’on ne salue pas le remarquable travail de Ms. Morris. Un seul regret : l’utile catalogue de l’exposition ne comporte aucune reproduction des merveilles bibliographiques rassemblées.
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.